Ce qu’il faut savoir sur l’entretien de ventilation double flux

19Jan - by Damien - 0 - In Immobilier

L’entretien est indispensable pour le bon fonctionnement de votre VMC double flux. Il assure sa longévité pour un meilleur rendement, que ce soit au niveau économie d’énergie ou qualité de l’air intérieur du logement.

Poussières et autres particules polluantes peuvent venir s’encrasser dans votre système d’aération au fils du temps. C’est un processus normal, mais qu’il faut contrer en faisant un nettoyage à des intervalles réguliers. Pour vous aider dans la démarche, voici les essentiels à retenir pour entretenir vos équipements VMC double flux.

Le nettoyage des extracteurs d’air

Rendre comme neuf son système de ventilation est tout ce qu’il y a de plus simple. Pour un entretien ventilation double flux, assurez-vous de vous munir des outils suivants : un pinceau ou un plumeau, ainsi que du papier absorbant ou des lingettes microfibres. Bien que vous êtes tenté de laver les composants de votre VMC avec du dégraissant et de l’eau savonneuse pour faire partir les saletés, vous ne devez absolument pas le tremper.

Commencer par couper l’électricité afin d’éviter les accidents. Ensuite, dépoussiérer les bouches d’insufflation et d’extraction avec le pinceau ou le plumeau. Le papier absorbant ou les lingettes microfibres seront utiles pour la finition. Si vous êtes du genre soigneux, vous pouvez utiliser un coton-tige pour un nettoyage plus approfondi.

L’entretien et changement des filtres de la VMC double flux

Pour que votre dispositif garde toute sa performance à long terme, les filtres sont à nettoyer tous les 3 mois. Si nécessaire, pensez à les changer tous les ans voire tous les 6 mois dans certaines zones polluées.

nettoyage des extracteurs d’air

Les bénéfices de cet entretien sont perceptibles sur la qualité de l’air et la longévité des équipements. Pour cette partie, votre aspirateur sera votre meilleur allié. Une fois que vous vous êtes assuré que tout est débranché, extraire les filtres et aspirer avec un tube de l’aspirateur. L’opération peut s’avérer délicate et requiert toute votre attention.

Le nettoyage en profondeur

Le nettoyage intégral de la VMC double flux est plus complexe que celui des autres systèmes d’aération. Pour ce faire, vous pouvez solliciter l’aide d’un professionnel, comme votre installateur de référence (celui qui figure sur votre contrat de maintenance) par exemple. Pas de panique si vous n’en avez pas.

Des prestataires spécialisés dans ce domaine sont joignables sur internet. La panoplie de choix qui s’offre à vous vous permet de choisir celui qui sera en mesure de répondre à tous vos besoins. Notons que ce nettoyage intégral a pour but d’entretenir la propreté de l’ensemble, mais aussi de procéder à de nombreuses vérifications liées à son bon fonctionnement et à sa performance.

Les risques d’un mauvais ou manque d’entretien

La VMC double flux est un mécanisme relativement fragile. Par conséquent, le manque d’attention envers l’échangeur thermique, les arrivés d’airs ou les bouches d’extraction, tout peut se traduire par des conséquences indésirables souvent irréversibles.

Malgré sa facilité d’utilisation, les conduits du système ont une tendance naturelle à s’encrasser avec le temps, ce qui les rend à la fois bruyants et moins efficaces. Cet encombrement est susceptible d’entraîner un déséquilibre entre l’arrivée et la sortie de l’air, avec un coût en chauffage élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.