Devenir un professionnel en gestion locative : les formations à suivre

6Fév - by Damien - 0 - In Immobilier

Ces dernières décennies, le métier de gestion locative est certainement la profession immobilière qui conserve une attractivité relativement constante. Grâce aux dernières évolutions règlementaires, juridiques et fiscales, ainsi que les nouvelles contraintes environnementales de construction et d’exploitation, elle est devenue toutefois professionnalisée.

Des qualités et compétences sont nécessaires pour ceux qui veulent en faire leur métier. Si tel est votre cas, voici les critères qu’exige l’étoffe d’un grand gestionnaire locatif.

Qu’est-ce qu’un chargé de gestion locative ?

Aussi appelé gestionnaire locatif ou administrateur de biens, ce professionnel de l’immobilier a pour rôle de gérer les locations d’appartements, de maisons ou de locaux. Il lui incombe de prendre contact avec les locataires et de s’assurer de la bonne communication et la bonne relation avec ces derniers.

Selon le site https://rencura.be/fr, ce professionnel peut aider les propriétaires dans la définition du montant du loyer. Il accompagne les propriétaires de la mise en location de leur bien jusqu’à la signature du bail.

Ayant pour mission principale de rechercher des locataires, il se doit de rédiger les annonces, procéder à des visites afin de présenter le logement ou le local et s’occupe de la rédaction du bail et de sa signature. Bien évidemment, il doit présenter les conditions légales qui l’encadrent et être au courant des lois en vigueur concernant l’opération.

chargé de mission locative

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires ?

Ce métier est à la fois stratégique et relationnel. Un chargé de mission locative se doit d’avoir de nombreuses qualités et compétences afin de mener à bien son rôle. Pour commencer, il est tenu d’avoir un très bon relationnel puisqu’il est avant tout un commercial. Il faut également qu’il puisse établir un lien de confiance avec les locataires (ou hypothétiques locataires) afin que ces derniers signent le bail et loue sur le long terme.

Ensuite, il faudrait une rigueur à toute épreuve en raison de la multitude de dossiers avec lesquels il faut jongler. Encore, chaque tâche n’est pas facile et nécessite une concentration particulière. Ce métier demande une passion, de la volonté et un maximum de professionnalisme. Vous ne pouvez pas vous permettre de perdre des dossiers ou négliger les démarches administratives.

En dernier lieu, mais non des moindres, il faudrait avoir une connaissance aiguë du domaine de l’immobilier. Gestion courante, garantie loyer, déclaration des revenus fonciers, mandat de gestion locative, charges locatives… tout un jargon du métier doit être maîtrisé sur le bout des doigts.

Quelle formation suivre ?

Il faut être titulaire au minimum d’un diplôme de niveau Bac +2 pour accéder à la profession. D’un côté, il y a le BTS professions immobilières option comptabilité et gestion. Cette formation prépare le candidat aux métiers de la gestion et de la négociation immobilières. De l’autre côté, il y a le DUT carrières juridiques qui prodigue un enseignement sur de nombreux domaines du droit, mais aussi sur la comptabilité et la gestion financière.

La licence pro management des organisations spécialité gestionnaires de l’habitat locatif et de l’habitat social est également une excellente formation permettant d’accéder aux métiers de la gérance immobilière. L’enseignement porte sur le droit de l’habitat, l’informatique, ou encore le droit de l’immeuble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.